LES SUJETS

Guide pratique: Connaître les termes de la COP21

Guide pratique: Connaître les termes de la COP21


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La terminologie à utiliser lors de la COP21 sera délicate, en particulier pour les journalistes couvrant pour la première fois un sommet sur le climat. Pour faciliter les notes journalistiques, ConexionCOP explique les 15 termes qui seront les plus entendus lors de la vingt et unième Conférence des Parties (COP21), un sommet international de négociations qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre, et dans lequel devrait parvenir à un nouvel accord mondial sur le changement climatique.

Voici les mots qui seront les plus utilisés:

Changement climatique: Changement climatique attribué directement ou indirectement aux activités humaines qui modifient la composition de l'atmosphère mondiale.

UNFCCC (UNFCCC en anglais): Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Il a été adopté à New York en 1992. Son objectif est de «stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère à un niveau qui empêche les perturbations anthropiques dangereuses du système climatique».

Les Parties (Parties en anglais): Pays membres de la CCNUCC. Il y a 195 pays et 196 «Parties», puisque l'Union européenne est comptée comme une Partie supplémentaire à ses 28 pays membres.

GES (gaz à effet de serre): Gaz dont la présence dans l'atmosphère contribue à l'effet de serre. Les plus importants sont naturellement présents dans l'atmosphère, bien que leur concentration puisse être modifiée par l'activité humaine.

Combustibles fossiles: Principalement pétrole, gaz et charbon. Lorsqu'ils sont brûlés pour produire de l'énergie, des gaz à effet de serre sont libérés.

Cinquième rapport du GIEC: Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) est un organisme des Nations Unies fondé en 1988 et composé de centaines d'experts. En 2014, elle a publié son cinquième rapport d'évaluation sur le changement climatique, qui sert de référence scientifique dans les négociations

ADP: Groupe de travail sur la plate-forme de Durban pour une action renforcée, ou simplement la plate-forme de Durban. C'est le groupe en charge des négociations du nouvel accord mondial sur le climat. Il a été créé en 2011, lors de la COP17 dans la ville de Durban (Afrique du Sud).

L'objectif 2 ° C: Les pays ont convenu comme objectif de maintenir le réchauffement climatique de la planète en dessous de 2 ° C par rapport aux niveaux préindustriels (c'est-à-dire avant 1880). Cet objectif est discuté par un groupe de pays, qui propose de viser 1,5 ° C pour éviter de graves risques climatiques sur la planète. Aujourd'hui, le réchauffement climatique atteint déjà 0,85 ° C.

Atténuation: Réduction des émissions de GES.

Adaptation: Mesures par lesquelles les pays peuvent s'adapter aux effets du changement climatique qui se manifestent déjà, par exemple en Amérique latine: déglaciation, inondations ou sécheresses extrêmes.

Pertes et dommages: Effets du changement climatique auxquels on ne peut pas s'adapter, comme les événements naturels extrêmes ou l'élévation du niveau de la mer dans les îles des Caraïbes.

INDC: Contributions prévues déterminées au niveau national, ou simplement contributions nationales ou engagements nationaux pour le climat. Ce sont des engagements de réduction des GES que chaque pays présente volontairement, en fonction de ses réalités. Ils peuvent également inclure des actions d'adaptation, entre autres sujets.

Business as usual (BAU): Scénario «si tout reste pareil», c'est-à-dire dans lequel des mesures d'atténuation ne seraient pas mises en œuvre.

FVC (GCF en anglais): Fonds vert pour le climat. Il a été créé pour soutenir les pays en développement dans la mise en œuvre de leurs plans d'atténuation et d'adaptation. Les pays développés se sont engagés à contribuer 100 millions de dollars par an à partir de 2020.

Annexe 1 et non-annexe 1: Le premier groupe, «Annexe 1», est composé de pays développés qui ont adopté des engagements de réduction des GES dans le Protocole de Kyoto, et le second «Pas d’annexe 1? Ce sont les pays en développement qui, pour cette raison, n'ont pas assumé des obligations de réduction des émissions mais qui contribuent à l'objectif du Protocole en accueillant sur leur territoire des activités qui réduisent et absorbent les quantités de GES dans l'atmosphère.

Accord: Comme l'explique Nature Interior, le nouvel accord sur le climat entrera en vigueur à partir de 2020 et devrait entraîner un grand changement dans la façon dont l'humanité utilise frénétiquement les combustibles fossiles. Cet accord vise à freiner l'augmentation de la température sur la planète, à orienter nos sociétés mondiales vers une utilisation durable des ressources, à réaliser une «décarbonisation» de l'économie, et des milliards de dollars d'investissements dans des actions positives pour le climat. L'accord devrait être approuvé par les 195 pays membres de la CCNUCC d'ici la fin de la COP21. Lors du sommet, la forme juridique que prendra le document sera discutée.

Cet article est destiné à être utilisé librement et sa reproduction est autorisée. Le contenu de ConexionCOP est sélectionné selon des critères exclusivement journalistiques et ne reflète pas l'opinion officielle de l'Union européenne ou de ses États membres. Les informations et opinions exprimées sur ce site Internet relèvent de la seule responsabilité de ConexionCOP et ne doivent en aucun cas être considérées comme reflétant les vues de l'Union européenne. Certaines images et vidéos utilisées dans les articles appartiennent à d'autres entités et sont protégées par leurs réglementations spécifiques. Nous vous serions reconnaissants, dans la mesure du possible, de citer ConexionCOP comme source d’information.

Connexion COP


Vidéo: A quoi ça sert de trier ses déchets? - le Professeur Gamberge (Juin 2022).