LES SUJETS

"Le développement doit être fait différemment dans l'ère post-2015"



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Par Ramesh Jaura

Ces stratégies sont l'état de droit et la bonne gouvernance, la justice internationale et la sécurité humaine, le commerce intra-ACP, l'industrialisation et l'intégration régionale, la construction d'économies durables, flexibles et créatives, ainsi que le financement du développement, a expliqué Gomes dans un dialogue par courrier électronique. avec IPS.

IPS: Le groupe ACP est composé de 48 pays d'Afrique subsaharienne, 16 des Caraïbes et 15 du Pacifique. Avez-vous réalisé une stratégie commune?

PATRICK GOMES: Dès le début, le Comité des ambassadeurs ACP à Bruxelles a reconnu l'importance du programme de développement pour l'après-2015 en tant que plate-forme d'action mondiale pour répondre aux énormes besoins des pays en développement.

En 2014, le groupe ACP a créé un groupe de travail d'ambassadeurs pour se concentrer exclusivement sur l'élaboration d'une position commune en la matière, mettant en évidence les domaines clés importants pour nos États membres - le changement climatique, le financement du développement, le transfert de technologie, par exemple.

Au centre se trouve le désir de créer les conditions permettant à nos pays de prospérer dans le développement et de s'industrialiser de manière durable, afin d'élever le niveau de vie de nos peuples.

Ce travail a été une contribution à la déclaration conjointe avec l'Union européenne (UE) sur l'agenda post-2015, qui a été approuvée par le Conseil des ministres conjoint ACP-UE en juin 2014. C'était un véritable jalon qui a clairement mis en évidence nos intérêts communs , tout en guidant notre future coopération.

Le groupe ACP a également approuvé, plus récemment, sa position pour la conférence internationale des Nations Unies (ONU) sur le financement du développement, en juillet, et nous travaillons sur une pour la Conférence COP21 sur le changement climatique (21e Conférence des Parties), à Paris en décembre.

Grâce à une série de plates-formes différentes, le groupe ACP a réussi à articuler une position commune sur des questions qui concernent directement les perspectives de développement durable de nos pays.

IPS: À votre avis, dans quelle mesure les 17 ODD les problèmes et les aspirations d'un groupe aussi divers que les ACP?

PG: Le groupe ACP est vraiment un groupe diversifié. Tous sont en développement, mais chacun a des conditions spécifiques. Il existe au moins 40 pays les moins avancés, 37 petits États insulaires… et 15 États en développement sans littoral.

Cela s'exprime également au niveau régional, c'est pourquoi les ACP sont organisés en six régions (Afrique orientale, occidentale, australe et centrale, ainsi que les Caraïbes et le Pacifique). Le concept d'appropriation nationale et les politiques promues par les pays sont très importants.

D'autre part, le groupe ACP a appelé à la création d'un indice de vulnérabilité qui prend en compte les problèmes spécifiques qui affectent la capacité d'un pays à se développer. Cela ne signifie pas que les États membres ne peuvent pas s'unir sur des questions communes ou soutenir des causes mutuelles au nom de la solidarité. Nous suivons également les principes de subsidiarité et de complémentarité.

Les ODD reflètent les cinq domaines stratégiques sur lesquels le groupe APC se concentrera en se repositionnant comme une organisation plus efficace à l'échelle mondiale.

Ces domaines sont l'état de droit et la bonne gouvernance, la justice internationale et la sécurité humaine, le commerce intra-ACP, l'industrialisation et l'intégration régionale, la construction d'économies durables, flexibles et créatives, ainsi que le financement du développement.

Tous ces domaines seront régis par une coopération Sud-Sud et triangulaire.

IPS: La conférence d'Addis-Abeba sur le financement du développement, le Sommet du développement durable et la Conférence de Paris sur le changement climatique semblent être un triumvirat pour déterminer le sort du monde dans les années à venir.

Dans sa partie centrale se trouve le financement. Comment pensez-vous que ce problème sera résolu? Le Fonds européen de développement offre-t-il un cadre adéquat?

PG: Dans l'ère post-2015, nous devons faire le développement différemment. Il est clair que l'aide publique au développement (APD) traditionnelle n'est pas suffisante quantitativement pour répondre aux demandes de développement de nos pays.

En fait, l'APD représente désormais beaucoup moins que l'investissement direct étranger, la participation au capital et les envois de fonds des communautés de la diaspora investissant dans leur pays d'origine. En termes de financement durable à long terme, nous devons chercher à mobiliser des ressources nationales dans nos propres pays en développement.

Cela signifie perfectionner nos lois fiscales, lutter contre l'évasion fiscale et la corruption, afin de réduire les milliards de dollars de sang provenant des mouvements financiers illicites.

Ajouter des financements privés pour financer les investissements, améliorer la gestion de la dette publique, stimuler le commerce - toutes ces voies doivent être abordées de manière globale. Le groupe ACP a également un intérêt particulier pour la coopération Sud-Sud et la coopération triangulaire pour compléter les modèles traditionnels Nord-Sud de financement du développement.

Néanmoins, l'APD restera un élément essentiel du financement du développement après 2015. Les pays développés n'ont pas encore honoré leurs promesses antérieures de consacrer 0,7% de leur revenu national brut à l'aide au développement.

Jusqu'à présent, seuls quelques pays européens ont atteint et dépassé ce niveau d'APD. Imaginez si tous les pays industrialisés le faisaient. De plus, avec les pays développés réaffirmant l'objectif de 0,7% d'APD à Addis-Abeba en juillet, nous devons maintenant voir comment il est mis en œuvre dans le cadre ACP-UE.

Le Fonds européen de développement pour les pays ACP est important, mais il n'est évidemment pas suffisant pour atteindre les ODD. Cependant, la particularité du FED est qu'il intègre un accord juridiquement contraignant entre deux ensembles d'États souverains.

Dans le cadre de notre partenariat, l'UE fournit une source prévisible de fonds et le groupe ACP les cogère. Dans le même temps, les problèmes de flexibilité des réglementations FED et une meilleure planification dans les pays ACP signifient que les taux d'absorption réels des pays ACP peuvent encore être améliorés.

IPS: Les ODD seront-ils plus efficaces que leurs prédécesseurs, les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD)?

PG: Les ODD auront autant de succès que nous leur donnons. Autrement dit, ces objectifs doivent disposer de ressources suffisantes pour mettre en œuvre le travail et obtenir des résultats. Contrairement à l'élan et à l'espoir engendrés par les promesses énormes faites par les pays développés dans les forums internationaux, la réalité est que l'état du financement du développement est actuellement en déclin.

Cependant, je reste optimiste. Il y a une prise de conscience croissante dans le monde sur les questions de développement. Il y a aussi un intérêt à revoir les systèmes actuels pour mieux répondre aux objectifs de développement, comme le montrent les réformes actuellement menées par l'ONU et le groupe ACP.

Il ne fait aucun doute que les ressources et les moyens pour réaliser le programme de développement pour l'après-2015 existent. C'est une question de volonté collective de les appliquer dans le bon sens.

Actualités IPS


Vidéo: Quest ce que le Business Model? (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Guillaume

    À mon avis, vous faites une erreur. Discutons de cela.Envoyez-moi un e-mail en MP, nous parlerons.

  2. Kaylah

    Désolé de vous interrompre, mais vous ne pouviez pas fournir plus d'informations.

  3. Howel

    Je le prends déjà! Super!

  4. Vemados

    Vous avez touché le point. Il y a quelque chose là-dedans et l'idée est bonne, je la soutiens.

  5. Moogull

    Excellent, very helpful post

  6. Wafiq

    Je pense que des erreurs sont commises. Écrivez-moi dans PM, parlez.



Écrire un message